• Avril 1986 : création de TRUMPF RECOS (RECOS signifiant reconstruction)

    TRUMPF RECOS était à ses débuts une filiale de TRUMPF. Le fait de créer une filiale directement rattachée à la maison mère était l’assurance que la remise à niveau des machines serait faite sans concessions, selon les normes du constructeur, et avec des pièces d’origine.

    Tout le monde avait à y gagner. En premier lieu TRUMPF qui pérennisait son image de marque même avec les machines d’occasion, TRUMPF RECOS qui bénéficiait du soutien du constructeur et enfin, bien sûr, les clients qui pouvaient avoir confiance dans le matériel qu’on leur proposait.

  • Janvier 1995 : TRUMPF RECOS devient RECOS machines et intègre le groupe Broziat. La société quitte les locaux de Trumpf Machines pour intégrer des nouveaux locaux en temps que locataire.

  • Juin 1998 : Claude WEISS, le Président actuel, reprend la gérance de l'entreprise, trois ans après avoir été embauché en tant que responsable des ventes.

  • Janvier 2002 : RECOS machines intègre son nouveau site de production d'une surface globale de 1930 m² dont 220 m² de bureau.

  • Juin 2006 : Claude WEISS devient actionnaire minoritaire de RECOS machines.

  • Janvier 2012 : RECOS machines agrandit son atelier de la zone d'activité du Ried de 650 m² supplémentaires, profitant de l'occasion pour agrandir les bureaux et aménager de nouveaux locaux de formation. Cette extension représente 220 m².

  • Juin 2012 : Claude WEISS devient l'actionnaire majoritaire de RECOS machines.

  • Juin 2013 : RECOS machines procède à sa 1000ème livraison de machines outils.

  • Avril 2016 : RECOS machines fête ses 30 années d'existence !

  • Juin 2016 : RECOS machines fait l'acquisition du fonds de commerce de la société Machines Outils Services, située à Burnhaupt-le-Bas dans le Haut-Rhin, ajoutant ainsi trois salariés à son effectif.

RECOS en construction
Le département commercial RECOS Hotline RECOS machines
Département technique Entrée du bâtiment RECOS machines Secrétariat RECOS machines : Evelyne Loison et Véronique Koestel